Algue didymo : l'intervention de Québec demandée

le jeudi, 25 juillet 2013

Algue didymo : l'intervention de Québec demandée

La rivière Duval, un affluent de la rivière Bonaventure, est aux prises avec la plus importante prolifération de l'espèce dans l'histoire de l'Est du Canada.

Crédit photo : Conseil de l'eau Gaspésie sud

Le Conseil de l'eau Gaspésie sud demande à Québec de soutenir la recherche afin de mieux comprendre la prolifération de l'algue didymo.

La rivière Duval, un affluent de la rivière Bonaventure, est aux prises avec la plus importante prolifération de l'espèce dans l'histoire de l'Est du Canada. L'algue est répandue dans une moindre mesure dans la plupart des rivières à saumon de la région.

Le directeur du conseil de l'eau, Michel Chouinard, juge cette situation préoccupante. Même si la didymo ne présente aucun risque pour la santé humaine, ce dernier note que sa présence nuit à la réputation des rivières.

Les premières observations de l'algue didymo en Gaspésie remontent en 2006. Le ministère de l'Environnement avait alors lancé une campagne d'information et de sensiblisation auprès du public.

Québec n'a cependant pas jugé bon d'entreprendre des recherches pour cibler les causes de la présence de l'algue et les moyens pour l'éradiquer. Sept ans plus tard, M. Chouinard croit que les autorités doivent agir.