Allégations au CISSS : un signal pour fouiller la gouvernance de l'organisation

le lundi, 22 février 2021

Le départ d’Ann Béland du conseil d’administration du CISSS de la Gaspésie donne le signal de fouiller la gouvernance de l’organisation.
C’est l’analyse de Renée Lamontagne, professeure associée à l’École nationale d’administration publique et spécialisée sur la gouvernance des établissements de Santé et de Services sociaux.
Pour elle, la personne qui porte la compétence de la gouvernance et de l'éthique quitte le conseil car elle est insatisfaite de la transparence, c'est éclairant sur le problème, dit-elle.
Sur la question du népotisme, Mme Lamontagne souligne que Mme Béland n’évoque pas cet enjeu dans sa démission et cela demeure jusqu’à présent des allégations.
La professeure suggère au ministre de la Santé de poser des questions à la PDG, Chantal Duguay et le président du CA, Richard Louiselle afin d'éviter de porter des jugements et bien comprendre la situation.