Bernard Stevens critique les autorités ferroviaires

Par: La rédaction le mardi, 21 mai 2013

Bernard Stevens critique les autorités ferroviaires

CHNC

Le maire de Grande-Rivière, Bernard Stevens, critique sévèrement les priorités établies par les autorités concernant la réfection du réseau ferroviaire en Gaspésie.

Québec confirmait récemment une aide financière de 10 M$ à la Société du chemin de fer de la Gaspésie pour réparer le rail. L'enveloppe financière vise prioritairement la réhabilitation de trois ponts ferroviaires situés entre Gaspé et Percé. Les travaux prévus à ces infrastructures sont un préalable à la mise en service du train touristique L'Amiral dans ce secteur, qui devrait être en opération dès l'automne pour desservir les croisiéristes internationaux.

Une somme qui s'ajoute aux 17M$ déjà versés par l'État québécois et qui concernait principalement le secteur de la Baie-des-Chaleurs et la pointe de la Gaspésie. M. Stevens déplore qu'une bonne partie de sa MRC, incluant sa municipalité, ait été oubliée.

M. Stevens tient à dire que les priorités ne sont pas mises à la bonne place et qu'il importe de servir les citoyens de la région avant toute chose.