Des écolos mécontents

Par: La rédaction le vendredi, 26 avril 2013

La décision de Pétrolia de demander à la Cour supérieure d'invalider le règlement municipal de la Ville de Gaspé qui protège l'eau potable de son territoire est vu comme un affront par les écologistes de la région.

L'organisme Tache d'huile qualifie de cavalière l'attitude de la Pétrolière qui juge que la Ville de Gaspé a assumé ses responsabilités en adoptant ce règlement en décembre dernier et qui a été élaboré par des juristes avant d'être adopté par une quarantaine de municipalités au Québec, précise la porte-parole du regroupement écologiste, Maude Prud'homme.

La transformation de la Gaspésie en zone de production d'hydrocarbures nécessite un débat public vu les conséquences incontournables qu'un tel choix aurait sur les communautés et les générations à venir, fait valoir l'organisme soulignant que ce n'est pas au tribunal de trancher, mais à la société de prendre une décision libre et éclairée.