Des chiffres qui parlent

Par: La rédaction le vendredi, 29 mars 2013

Les dernières données démontrent qu'en 2011, la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine est la plus importante au chapitre des débarquements de poissons et de fruits de mer.

La valeur des captures s'élevait à 97 millions de dollars. Les activités halieutiques ont procuré 2500 emplois dans la région. Malgré un ralentissement important dans les années 1990 en raison des moratoires touchant la pêche à la morue, les pêches au homard, à la crevette et au crabe des neiges ont permis de relancer l'industrie dans son ensemble. Le territoire possède aussi un potentiel agricole intéressant avec ses 267 entreprises qui emploient 400 personnes. C'est la production laitière qui arrive en tête des recettes avec 5,4M$, suivie de la production acéricole avec 2,4M$.Par ailleurs, le secteur de la transformation bioalimentaire, qui fournit pas moins de 1100 emplois, se distingue par la qualité et la particularité de ses produits, comme les charcuteries, les plats cuisinés et produits à base de petits fruits