Incendie mortel à Caplan : la thèse criminelle est écartée pour le moment

le mardi, 18 février 2020

La Sûreté du Québec écarte pour le moment la thèse criminelle pour expliquer l’incendie qui a coûté la vie à une personne, tôt mardi matin, à Caplan.
Un corps a été découvert dans les décombres de l’édifice à logements détruit par les flammes.
Les pompiers ont fait la macabre découverte alors que l’incendie était pratiquement maîtrisé. Selon les premières constatations, le feu aurait pris naissance dans le logement occupé par la victime, mais les enquêteurs n’ont pu déterminer la cause du sinistre.
Par ailleurs, la dépouille fera l’objet d’une expertise médico-légale afin de déterminer son identité et déterminer la cause du décès.