Intimidation dans un chantier

le jeudi, 06 février 2014

Le directeur adjoint de la FTQ-Construction, Éric Boisjoly, est reconnu coupable d'intimidation ou de menace pour avoir tenté de ralentir un chantier à Rivière-au-Renard.

L'histoire remonte à l'été 2010, alors que M. Boisjoly était directeur de la section locale des grutiers. Le syndicat était en négociation de la convention collective et M. Boisjoly avait averti un entrepreneur du danger « que la grue vire à l'envers » s'il n'empêchait pas son grutier de faire des heures supplémentaires. Le syndicaliste a soutenu qu'il ne s'agit pas d'une menace, mais plutôt d'une expression qui signifie faire des moyens de pression.

La Cour du Québec n'a toujours pas prononcé sa sentence. La FTQ ne souhaite pas commenter, mais indique son intention de porter la cause en appel.