L'UPA s'étonne de la réaction du ministre Lelièvre

le mercredi, 23 octobre 2013

La directeur de l'UPA Gaspésie-les-Îles, Charles Edmond Landry et le président, Christian Côté.

Crédit photo : Antoine Rivard-Déziel

La Fédération régionale de l'UPA soutient que sa position par rapport au chemin de fer de la Gaspésie est mal interprétée.

L'organisation a adopté une résolution pour réclamer que les terres traversées par le rail reviennent aux producteurs agricoles dans l'éventualité d'un démantèlement. La référence au démembrement est jugée inappropriée et prématurée par le ministre Gaétan Lelièvre. Le président de l'UPA pour la région, Christian Côté, s'étonne de cette réaction, précisant que la résolution est une mise en garde envers certains groupes.

M. Côté précise que les producteurs se sont engagés à faire pression pour réclamer le maintien du service ferroviaire dans la région.