La fin pour Atelka à Caplan

le vendredi, 13 décembre 2013

Le temps des Fêtes sera moins rose pour la vingtaine d'employés du centre d'appels Atelka à Caplan qui vivent aujourd'hui leur dernière journée de travail.

La compagnie, qui opère huit centre d'appels au Canada, cesse ses activités prétextant que celui de Caplan n'est pas suffisamment grand pour être rentable. Joint par téléphone, le gérant a indiqué que les employés ont eu le mot d'ordre de ne pas s'adresser aux médias.

Les locaux, où était installé le centre, qui appartiennent à la Société de développement industriel et économique de Caplan, sont disponibles. La municipalité tentera de trouver de nouveaux locataires en y attirant une autre entreprise ou un organisme.