La mairesse de Chandler citée pour 21 manquements à la Commission municipale

le mercredi, 04 décembre 2019

Louisette Langlois aurait commis 21 manquements au Code d’éthique et de déontologie des élus de Chandler.
Dans une citation en déontologie municipale publiée mercredi, la Commission municipale lui reproche la divulgation d’informations confidentielles à des citoyens; un conflit d’intérêts dans des résolutions où l’élue était impliquée; et d’inciter un citoyen à demander des honoraires d’avocat.
Les citations sont en lien avec les plaintes de harcèlement psychologique de cadres auprès de la CNESST.
Contactée par CHNC, Mme Langlois refuse de commenter, précisant qu’elle entend se défendre et consulte un avocat.
Toutefois, en octobre, la mairesse, avait déclaré que personne n’avait utilisé le mécanisme de la Ville en lien avec le harcèlement psychologique.
Le conseiller Bruno-Pierre Godbout refuse également de commenter.
Mme Langlois a déjà été suspendue à deux reprises par la Commission municipale du Québec.