Le bilan migratoire dévoilé

Par: La rédaction le vendredi, 12 juillet 2013

Les dernières données sur la migration interrégionale de la population démontrent que la Gaspésie n'a connu ni recul ni avancées.

Selon Statistiques Québec, un peu plus de 211 000 Québécois ont changé de région administrative entre les mois de juillet 2011 et 2012, soit environ 3% de la population. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean et l'Abitibi-Témiscamingue ont gagné respectivement 300 et 150 personnes. Alors que les deux autres régions qui affichaient des gains migratoires en 2010-2011, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord, ne parviennent pas à se maintenir parmi les régions gagnantes.

La première présente un solde nul, tandis que la seconde enregistre des pertes d'environ 300 personnes. Laval et l'Outaouais font parties des régions dont le bilan migratoire, tout en demeurant positif, est moins favorable que par les années passées. Montréal demeure la grande perdante au jeu des échanges migratoires interrégionaux, avec des pertes de 20 500 personnes.