Le bras de fer se poursuit entre Pétrolia et Gaspé

Par: La rédaction le jeudi, 25 avril 2013

Le président de Pétrolia, André Proulx.

Photo - Nelson Sergerie

Le bras de fer entre Pétrolia et la Ville de Gaspé prend de l'ampleur alors que la pétrolière décide finalement de demander à la Cour supérieure d'invalider le règlement municipal qui protège l'eau potable de son territoire.

Pétrolia, qui se refuse à toute déclaration publique tant que l'affaire sera devant les tribunaux, souligne que le règlement municipal, votée en décembre dernier, a été coûteux pour l'entreprise et que malgré les efforts concertés avec le gouvernement du Québec aucune piste de solution n'a pu satisfaire Gaspé. L'entreprise dit aussi avoir reçu de la Ville de Gaspé, via la Loi sur l'accès à l'information, la confirmation que la législation municipale ne s'appuie sur aucune étude hydrogéologique, ni aucun avis professionnel, ajoutant que «par souci de protéger ses droits et ceux de ses actionnaires», Pétrolia se voit contrainte de faire appel au tribunal pour trancher le litige. Gaspé entend réagir sous peu.