Le ROCGÎM déçu du gouvernement Marois

Par: La rédaction le mardi, 24 septembre 2013

Le ROCGÎM déçu du gouvernement Marois

Courtoisie

Le Regroupement des organismes communautaires de la Gaspésie-les-Îles joint sa voix à l'ensemble du réseau provincial pour demander à Québec d'enrayer une fois pour toute la pauvreté.

Les espoirs en ce sens depuis la prise du pouvoir par le gouvernement Marois se sont vite dégonflés, selon la coordonnatrice du ROCGIM, Geneviève Giguère. Cette dernière note que le bilan du PQ est peu reluisant concernant la lutte à l'exclusion sociale des plus démunis rappelant que les efforts conduits pour éradiquer la pauvreté sont payants pour la société.

L'établissement d'un salaire minimum à 11,37$ l'heure ajusté à la hausse sur une base annuelle est une des recommandations des groupes communautaires