Le syndicat des producteurs de bois se dit surpris

Par: La rédaction le jeudi, 27 juin 2013

Courtoisie

Le Syndicat des producteurs de bois de la Gaspésie est surpris que le reboisement par bouteur, un tracteur forestier, soit encore utilisé en forêt publique.

La préfet, Diane Leboutillier, a récemment remis en question cette méthode utilisée dans l'arrière-pays de la Gaspésie, entre Grande-Vallée et Murdochville, laissant derrière elle des terres mal en point et pratiquement sans vie. Le président du Syndicat, Berthold Gagné, s'étonne que ce système soit encore en vigueur sur les terres publiques ajoutant qu'en forêt privée le bouteur n'est plus utilisé depuis près d'une trentaine d'année pour des raisons de coût et d'efficacité.

M. Gagné note que les travaux actuels de reboisement sont bien différents.

La préfet Lebouthillier avait constaté qu'environ 250 hectares de terrain avaient subi un reboisement par des moyens appelés de «scalpage» sur des terres de la Couronne et approuvés par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune.