Les élus de la MRC du Rocher-Percé

Par: Thierry Haroun le mardi, 08 janvier 2013

Les élus de la MRC du Rocher-Percé craignent les répercussions du nouveau régime forestier sur le secteur sylvicole de la Gaspésie.
 

Les entreprises de la région demandent depuis plusieurs semaines à Québec d'abolir le processus d'appels d'offres publics visant 25% du volume des travaux sylvicoles dans le cadre de cette nouvelle mesure qui doit entrer en vigueur le 1er avril prochain. Une démarche qui reçoit un appui sans réserve de la préfet, Diane Lebouthillier.

Mme Lebouthillier rappelle que les nouvelles règles permettent aux entreprises de l'extérieur de la région de venir travailler dans la forêt gaspésienne avec leur propre main-d'oeuvre, ce qui n'est pas de bon augure.

La filière sylvicole de la Gaspésie, qui regroupe plus d’une dizaine d’entreprises, emploie approximativement 800 personnes.