Les gestionnaires de rivières à saumon inquiets

le jeudi, 11 juillet 2013

Les gestionnaires de rivières à saumon de la Gaspésie s'inquiètent de l'intention d'Ottawa d'inscrire le saumon atlantique dans la liste des espèces en péril.

Pêches et Océans Canada songe à placer cinq population de l'espèce, dont celle de la Gaspésie, sur cette liste. Les gestionnaires de rivières de la région soutiennent qu'une telle inscription aurait des répercussions économiques importantes. Même si une protection en vertu de la Loi sur les espèces en péril n'implique pas nécessairement des interdictions de pêche, ces derniers craignent un impact négatif sur l'industrie de le pêche sportive, affirme le directeur de la ZEC de la rivière Bonaventure, Ronald Cormier.

La Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec a déposé un mémoire à Pêches et Océans Canada lui suggérant de ne pas ajouter le saumon atlantique sur la liste des espèces en péril. Selon elle, la gestion de l'espèce rivière par rivière dans la province, assurée par les ZECS, les réverses fauniques et les pourvoiries, assure un suivi efficace.

Ottawa doit bientôt prendre une décision finale.