Médecine nucléaire : les donateurs auront leur mot à dire

le vendredi, 10 janvier 2014

Les donateurs de la Fondation Santé Baie-des-Chaleurs auront un droit de regard sur l'utilisation des fonds si l'implantation de la médecine nucléaire à l'hôpital de Maria devait ne pas se concrétiser.

Alors que la communauté s'est mobilisée en recueillant 1 M $ pour concrétiser le projet, la Fondation s'attend à ce que le CSSS Baie-des-Chaleurs puisse convaincre l'Agence régionale de la santé et des services sociaux de la Gaspésie-les-Îles et les instances gouvernementales d'accorder le financement pour le budget de fonctionnement, évalué à 300 000$ par année.

Mais dans le cas contraire, les donateurs seront consultés pour déterminer les priorités, assure le vice-président de la Fondation, Gilles Tremblay.

« C'est sûr que s'il y avait une mutation du projet, ça prendra l'accord des gens. Il faut dire que l'argent est dans les coffres, elle est toujours disponible. Mais encore faudrait-il avoir l'aval des gens qui ont donné, si jamais il y avait une modification du projet, si ça devenait impossible », dit-il.