Sables bitumineux en Gaspésie: la grogne se poursuit

Par: La rédaction le mardi, 01 octobre 2013

Le site de la future cimenterie à Port-Daniel

Thierry Haroun CHNC

Le comité ensemble pour un développement durable du grand Gaspé se dit très inquiet d'apprendre que la future cimenterie à Port-Daniel pourrait utiliser le coke de pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta comme combustible.

Une possibilité qui fait face à une fin de non recevoir du côté de la présidente du groupe écologiste, Lise Chartrand, qui précise que les polluants dégagés par une telle exploitation concerne aussi la pointe de la Gaspésie.

Mme Chartrand joint sa voix aux environnementalistes de la Baie-des-Chaleurs, de l'AQLPA et de Greenpeace qui demandent à Québec de soumettre ce projet à un Bureau d'audiences publiques sur l'environnement. Du côté de la Conférence régionale des élus de la Gaspésie-les-Îles, on se refuse à tout commentaire «pour le moment».