Transport interrégional : une réflexion s'impose, selon Sylvain Roy

le lundi, 29 juin 2020

Une réflexion doit se tenir sur l’avenir du transport interrégional par autocar.
C’est ce qu’avance le député de Bonaventure après la sortie de six transporteurs, dont Orléans express, qui sont incapables de relancer les services en raison des mesures d’hygiènes imposées dans les autocars.
Alors que le président de Keolis, Pierre-Paul Pharand évoquait l’idée d’utiliser le principe d’EXO, où les lignes sont publiques et les opérateurs d’autocars privés dans la région de Montréal, Sylvain Roy pense qu’il faut trouver une solution qui pourrait s'articuler sur le fonctionnement de la RéGÎM à l'échelle provinciale si les entreprises privées se retirent.
Québec solidaire presse de son côté le ministre des Transports de soutenir la relance des services, rappelant que pour bien des gens, il s’agit d’un service essentiel et exige que l’aide soit assortie d’une garantie d’une reprise complète des circuits.