UPAC: Normandeau se défend

Par: Michel Morin le jeudi, 17 avril 2014

UPAC:  Normandeau se défend

L'ex-ministre, Nathalie Normandeau

(Antoine Rivard-Déziel)

L'ex-ministre, Nathalie Normandeau, affirme assumer pleinement la décision d'avoir octroyé une subvention à la Ville de Boisbriand pour l'usine de filtration.

Par voie de communiqué, Mme Normandeau soutient que l'aide financière a fait l'objet d'échanges rigoureux avec les fonctionnaires de l'époque. Après avoir analysé le dossier, Mme Normandeau a tranché favorablement se disant convaincue que la subvention allait redynamiser l'économie de la ville par le projet du Faubourg Boisbriand.

L'ex-députée de Bonaventure prétend n'avoir jamais été manipulée par qui que ce soit et toujours assumé ses fonctions avec intégrité, rigueur et honnêteté. Enfin, Mme Normandeau ajoute ne pas s'être occupée de financement politique et demeure disponible pour rencontrer les enquêteurs de l'UPAC et de la Commission Charbonneau.