Vincent Mainville en entrevue à CHNC

le vendredi, 17 janvier 2014

Le Gaspésien Vincent Mainville soutient que sa détention en Israël est bien peu chose comparativement à ce que vivent les Palestiniens.

Arrêté par des soldats israéliens la semaine dernière et reconnu non coupable d'avoir entravé le travail des policiers, le jeune homme a été déporté en Suisse hier, après une semaine de détention. Ce dernier a été arrêté, alors qu'il filmait une confrontation entre soldats israéliens et jeunes palestiniens.

En entrevue ce matin depuis l'Europe, M. Mainville a témoigné des conditions en Cisjordanie, où il a été arrêté. "Il y a des routes dans les villes palestiniennes qui sont interdites aux Palestiniens. Les soldats de l'armée israélienne contrôlent les déplacements. Ils laissent passer les étrangers et les colons israéliens, mais les palestiniens sont interdits d'accès dans certains zones de leur propre ville", rapporte-t-il.  

M. Mainville dit ne rien regretter, mais aurait préféré demeurer en Cisjordanie. Le Gaspésien ne pourra retourner en Israël pour les 10 prochaines années.