La première coupe de foin a du retard

le jeudi, 23 juin 2022

Les quantités de pluie reçues depuis ce printemps retardent les dernières semences et la première coupe de foin.
C’est le constat du porte-parole régional des Producteurs de lait du Québec, Normand Barriault.
Les champs sont encore détrempés ce qui ne permet pas à la machinerie d'aller faucher.
Malgré tout, le producteur voit du positif puisque les rendements seront exceptionnellement bons car il y a de l'eau, mais de la chaleur et des vents seraient nécessaires pour assécher les champs.
L’été dernier, des précipitations près des normales ont aidé alors que la région avait subi des sécheresses excessives ces dernières années.
Les compensations versées par la Financière agricole étaient passées de 1,4 million $, en 2020 à 141 000 $ en 2021.